La saison des vacances bat son plein, mais si vous ne voulez pas prendre vos enfants quelque part à la mer vous devez chercher d´autres possibilités.

Vous pouvez profiter des loisirs mais les enfants auront raconter quelque chose á l´école. En Slovaquie, dans chaque région se présente la possibilité de visiter de nombreux monuments, parcs aquatiques, ou les montagnes.

L´été demmande simplement un changement même les petits changements sont bien venus. Ainsi, vous ne devez pas vous inquiéter à propos de longs trajets jusqu'à la fin du monde, mais de profiter de quelques minutes de route. Vous changez le région, vous y passerez rapidement et de belles expériences attentent pour vous et vos enfants. Il suffit de chercher un hôtel familial agréable et vacances peuvent commencer. Vous souhaitez, bien sur, remplir le temps dans le nouvel environnement mais les enfants vont très bientôt s´ ennuyer. Il est donc préférable d'avoir un plan en cas du temps mauvais.

Vous pouvez vous mettre d´accord également travailler avec vos enfants plus âgés, mais assurez-vous que vous ne passez pas toutes les vacances sur la piscine. Il faut organiser la visite des monuments, musées, mais surtout pendant l'été chaud vous pouvez vous rafraîchir dans les grottes ou des mines. En Slovaquie il y en a beaucoup et ils sont vraiment uniques. Choisissez le programme comme la famille, ensemble, cherchez un compromis et tous ses membres seront contents. L'Internet peut vous faciliter votre décision, prenez sur votre ordinateur portable asseyez dans chambre des enfants sur le tissus au mètre et cherchez ensemble. Vous allez vous devez trouver des idées communes où vont suivre vos pas cette année. Aussi parler de ce qu'ils aimeraient faire, l'expérience ou voir de toute façon . Ca peut stimuler l'intérêt pour l'histoire et la culture, mais aussi le tourisme.

Il peut devenir la complication, quand votre jeune enfant souffre de problèmes de santé. La plus courante est l'intolérance au lactose. Dans ce cas lá, le changement de l'environnement peut aggraver sa maladie, alors soyez vigilant.

Photo: Kurt Bauschardt